Chœur final – Cité de la Voix – Edito #5

Vezelay-CitedelaVoix-mod-webNous, franchement, on s’est bien amusé.
Nous, c’est l’équipe de la Cité de la Voix et du conseil régional de Bourgogne, qui avons préparé et animé cette saison estivale, de l’accueil des artistes et du public à la comptabilité et l’administration, de Vézelay au « siège » à Dijon.
On a beaucoup donné, on ne s’est pas beaucoup économisé, mais on a beaucoup reçu, de la part des artistes et du public.
Parce que, visiblement, on n’est pas les seuls à s’être amusé.
Je ne trahirai pas un secret ni ne m’avancerai beaucoup en disant que tous les ensembles qui sont passés cet été à la Cité de la Voix ont été heureux. Heureux de travailler, heureux de partager quotidiennement avec le public, heureux d’enregistrer pour vous, lecteurs, auditeurs et spectateurs du web, qui avez suivi ce feuilleton.
Environ 6000 spectateurs ont assisté à nos évènements publics, ont découvert les jeunes ensembles,  l’expo et les visites guidées pour les journées du patrimoine. C’est beaucoup ; c’est plus que ce que l’on attendait.
Combien de fois nous sommes nous laissés surprendre, voire saisir, par la qualité d’écoute, par l’enthousiasme, par la joie de ce public quotidien, si hétérogène, si inattendu aussi ? Les cyclistes, les pèlerins, les familles, les groupes, les habitués…
Que de satisfactions pour les artistes et pour nous de constater que la musique dite savante, même lorsqu’elle est très exigeante, n’est pas œuvre de musée pour spécialistes, mais bien vibration sonore à partager avec le plus grand nombre. N’en déplaise aux Cassandres qui annoncent régulièrement sa mort.
Alors, sans fausse modestie, nous pouvons dire que nous avons rempli nos objectifs. Nous sommes même allés au-delà.
Et puis, enfin, il y a eu ces pages, ces publications, avec Cordes et Âmes. Là encore, quelle joie, quelle fierté de retrouver, une semaine après leur résidence, ces artistes dans ces vidéos, taillées sur mesure par Valentine Poutignat, petites histoires qui ressemblent tant à ces ensembles. Plaisir de ré-écouter ces enregistrements et de lire leurs textes !
Ces pages sont un outil indéniable pour eux ; nous espérons qu’ils sauront les utiliser.
Pour ma part, j’étais heureux de partager avec vous, de façon hebdomadaire, les réflexions et les humeurs que ces évènements éveillaient en moi. Merci des retours que les uns et les autres m’ont faits à la suite de tel ou tel édito
Alors, quand vient la fin de l’été :

 

Sur la plage abandonnée,

 

 

Il nous reste des souvenirs, des vidéos, du son et tout un programme culturel qui continue à Vézelay, tout au long de l’année.
Jusqu’à l’été prochain.
Bonne année, bonne santé !
Nicolas Bucher